Tags

, , , ,

(Veuillez défiler vers le bas pour la version française.)

On rare occasions, people comment on my blog posts. Even rarer still is the person who clicks on the contact page and sends me an email. A few months back, I was fortunate enough to hear from one of my readers. Linda Smith Mahoney contacted me concerning a post that I wrote years ago on FLt. Thomas Smith, a World War II pilot who gave his life so that his crew and the townspeople of Incarville, France could live. Linda is the niece of FLt. Smith, whom she calls “Uncle Phil,” and she and her husband were planning a trip to Normandy in honor of both the seventy-fifth anniversary of D-Day and her Uncle Phil. As she searched for her uncle’s gravesite online, she stumbled upon my blog and read about the Incarville Monument dedicated to her uncle. Prior to reading about her uncle’s heroism here on Stacy Rambles, she and her family had only heard bits and pieces about her uncle, who was her father’s older brother. She had never met her Uncle Phil as he had died in the war before she was born. The only thing that Linda and her family knew was that Uncle Phil’s airplane was shot down over France and that he is buried at the American Cemetery at Colleville sur Mer in Normandy, France. She only met Phil’s wife Grace and her cousin Thomas III one time before Linda and her family left Chicago for the suburbs in 1957. Linda shared with me that her grandparents were upset that Grace chose to have Phil buried at Colleville sur Mer instead of Arlington National Cemetery. As families do, the Smith siblings relocated and scattered to the West Coast, the East Coast, and the Gulf Coast. Linda and her husband have lived in Florida since 1985.

screenshot_20191024-090830_drive89437509915423857.jpg

 

Now, Phil, his siblings, and his son Thomas III have all passed away. FLt. Smith’s story was lost to his family. They never knew about Phil’s heroism – until Linda did some digging before her trip and found his story here. Knowledge of his heroism prompted her to contact her cousin Carole, who gave her a copy of a photo of her grandfather, her Uncle Phil, and her cousin Thomas III wearing a military costume that his grandmother made.  This photo appeared in the Chicago Sun, and is one of the few tangible memories the family has of Uncle Phil. Linda also shared with me an envelope that was addressed by Phil to his parents the month before his death, but no letter is inside. What happened to the letter? That’s a mystery that will probably never be solved.

screenshot_20191024-090622_gmail5206884302279469704.jpg

And finally, she shared with me copies of newspaper obituaries that Phil’s mother had saved.

screenshot_20191024-090605_gmail4505844291520633721.jpg

screenshot_20191024-090633_gmail2706370564985471530.jpg

How sad I felt when I read them. They said nothing of the feat of heroism that Phil achieved before his death. He was an American hero, and until recently, only the French villagers of Incarville even knew about him. This is, in fact, why I chose to speak at the dedication. I had to be there to represent my country to thank him posthumously for his sacrifice, and to thank the Incarvillagers for perpetuating his memory.

pixlr_201910241231253217843984409850625185.jpg

After hearing Linda’s story, I contacted the mayor of Incarville, Alain Lemarchand, on her behalf to inform him that a descendant of the revered FLt. Smith was planning a visit to the memorial. He promptly responded that he would be honored to receive her and her husband. The time was arranged and confirmed, and the elected councilmen prepared a reception in her honor. They met and celebrated on 25 September, 2019 at City Hall, after which they were escorted to the memorial in an authentic World War II-era Jeep. The American National Anthem was played as the flag was hoisted to solidify the enduring friendship between France and the United States.

Life meanders in different directions – in directions we could never predict. I don’t believe that soldiers think they won’t come home from war. When Linda decided to visit Normandy, she didn’t expect to discover that her uncle is an American hero. When I gave that speech that day, I didn’t know that I would be piecing together a family history, and that years later, I would be on a different continent doing things other than giving speeches and globetrotting.

 

No one knows where life will take us. I’m just happy that sometimes it takes us in unexpectedly delightful places.

Thank you, Mr. Lemarchand for hosting Mr. and Mrs. Mahoney. Thank you, Mr. Portier (may he rest in peace) and all of Incarville for erecting FLt. Smith’s memorial. Thank you, Linda, for contacting me and allowing me to share your side of this story. It is a story worth being told.

Version française:

En de rares occasions, les gens commentent les articles de mon blog. Encore plus rare est la personne qui clique sur la page de contact et m’envoie un email. Il y a quelques mois, j’ai eu la chance d’entendre l’un de mes lecteurs. Linda Smith Mahoney m’a contacté au sujet d’un poste que j’ai écrit il y a des années sur FLt. Thomas Smith, un pilote de la Seconde Guerre mondiale qui a donné sa vie pour que son équipage et les habitants d’Incarville, en France, puissent vivre. Linda est la nièce de FLt. Smith, qu’elle appelle «oncle Phil», et son mari et elle prévoyaient un voyage en Normandie en l’honneur du soixante-quinzième anniversaire du jour J et de son oncle Phil. Alors qu’elle cherchait en ligne la tombe de son oncle, elle est tombée sur mon blog et a lu un article sur le monument Incarville dédié à son oncle. Avant de lire sur Stacy Rambles l’héroïsme de son oncle ici, elle et sa famille n’avaient entendu que des petites choses sur son oncle, qui était le frère aîné de son père. Elle n’avait jamais rencontré son oncle Phil puisqu’il était mort à la guerre avant sa naissance. Linda et sa famille savaient seulement que l’avion de l’oncle Phil avait été abattu au-dessus de la France et qu’il était enterré au cimetière américain de Colleville sur Mer, en Normandie, en France. Elle n’a rencontré la femme de Phil, Grace et son cousin Thomas III, qu’une fois, avant que Linda et sa famille ne quittent Chicago pour la banlieue en 1957. Linda m’a dit que ses grands-parents étaient fâchés que Grace choisisse de faire enterrer Phil à Colleville sur Mer au lieu d’Arlington National. Cimetière. Comme les familles, les frères et sœurs Smith ont déménagé et se sont dispersés sur la côte ouest, la côte est et la côte du golfe. Linda et son mari vivent en Floride depuis 1985.

Maintenant, Phil, ses frères et soeurs et son fils Thomas III sont tous décédés. L’histoire de FLt. Smith a été perdue pour sa famille. Ils n’ont jamais entendu parler de l’héroïsme de Phil – jusqu’à ce que Linda fasse des recherches avant son voyage et trouve son histoire ici. Son histoire l’a incitée à contacter sa cousine Carole, qui lui a donné une copie d’une photo de son grand-père, son oncle Phil et de son cousin Thomas III, vêtus d’un costume militaire fabriqué par sa grand-mère. Cette photo a été publiée dans le Chicago Sun et constitue l’un des rares souvenirs tangibles de la famille d’Oncle Phil. Linda m’a également partagé une enveloppe que Phil avait adressée à ses parents le mois précédant son décès, mais aucune lettre ne se trouvait à l’intérieur. Qu’est-il arrivé à la lettre? C’est un mystère qui ne sera probablement jamais résolu. Enfin, elle a partagé avec moi des exemplaires de notices nécrologiques de journaux que la mère de Phil avait sauvées. Comme je me suis sentie triste quand je les ai lus. Ils n’ont rien dit de l’exploit d’héroïsme accompli par Phil avant sa mort. C’était un héros américain et, jusqu’à récemment, seuls les villageois français d’Incarville le savaient même. C’est en fait pourquoi j’ai choisi de parler lors de la dédicace. Je devais être là pour représenter mon pays, le remercier à titre posthume de son sacrifice et remercier les Incarvillagers pour la perpétuation de son souvenir.

Après avoir entendu l’histoire de Linda, j’ai contacté le maire d’Incarville, Alain Lemarchand, en son nom, pour l’informer qu’un descendant du vénérable FLt. Smith prévoyait une visite au mémorial. Il a rapidement répondu qu’il serait honoré de la recevoir, ainsi que son mari. Le temps a été arrangé et confirmé, et les conseillers élus ont préparé une réception en son honneur. Ils se sont rencontrés et ont célébré le 25 septembre 2019 à l’hôtel de ville, après quoi ils ont été escortés jusqu’au mémorial dans une authentique Jeep de la Seconde Guerre mondiale. L’hymne national américain a été joué pendant que le drapeau était hissé pour consolider l’amitié de longue date entre la France et les États-Unis.

La vie serpente dans des directions différentes – dans des directions que nous ne pourrions jamais prédire. Je ne crois pas que les soldats pensent qu’ils ne rentreront pas de guerre. Lorsque Linda a décidé de se rendre en Normandie, elle ne s’attendait pas à découvrir que son oncle est un héros américain. Quand j’ai prononcé ce discours ce jour-là, je ne savais pas que je reconstituerais une histoire de famille et que des années plus tard, je serais sur un autre continent en train de faire autre chose que de faire des discours et de faire le tour du monde.

Personne ne sait où la vie nous mènera. Je suis simplement heureux que parfois cela nous emmène dans des endroits inattendus et délicieux.

Merci, M. Lemarchand d’avoir accueilli M. et Mme Mahoney. Merci, Monsieur Portier (qu’il repose en paix) et à Incarville à tous pour avoir érigé FLt. Le mémorial de Smith. Merci Linda de m’avoir contacté pour partager votre version de cette histoire. C’est une histoire qui mérite d’être racontée.